Front de mer

Parmi nos dernières interventions :
>
Accompagnement - Revisiter une fête villageoise (Les Premiers Sapins - mai 2018)
> Conférence - Et si on allait au boulot en vélo ? (mars 2018)
> Formation - Vous avez dit participation ? Empowerment et développement social local (décembre 2017 / juillet 2018)
> Atelier - Désintoxication de la langue de bois (Mulhouse - octobre 2017 / Montbéliard - novembre 2017)
> Soirée - Lire, écrire, manger (Montbéliard - février 2017)


Déroulez la page pour voir toutes nos interventions :

> Accompagnement - A cœur joie pour une mise en danse (Belfort - janvier / juin 2018).
Guillaume Dopus - regard vifLe cœur La Cantarelle se produit régulièrement en concert dans la région. Il se compose d’une soixantaine de chanteurs de toutes voix et tous âges. Il évolue dans un répertoire aussi bien classique que plus populaire ou encore chant du monde. Dans le désir de permettre aux chanteurs de vivre leur pratique sous un regard  différent, de ressentir leur voix dans un corps moins statique et plus dansant, de respirer avec détente et de se positionner autrement les uns, les autres,  le chef de cœur a sollicité L’Aventure pour un cœur à corps dansant.


> Accompagnement - Revisiter une fête villageoise (Premiers Sapins - mai 2018)
Guillaume Dopus - fête villageoiseQuand six villages fusionnent pour former une commune nouvelle, la question se pose du devenir de la fête villageoise. Poursuivant la dynamique des cafés citoyens de 2017, nous avons accompagné un collectif d'habitants et d'élus pour revisiter le sens de la fête. Ce fut l'occasion de faire l'inventaire des moments festifs sur la commune, d'entendre les souhaits des uns (« Il faut garder la fête telle qu'elle est ») et des autres (« Si on proposait des activités différentes, peut-être qu'un autre public viendrait ? ») et de poser les ingrédients pour une fête en 2019 qui mêle tradition et modernité.


> Education artistique - lecture chorégraphique (Bethoncourt - février / juin 2018)
Marie-pierre Jaux - le petit chaperon qui n'était pas rougeLes activités sportives se vivent à l’école à travers le sport et l’esprit de compétition mais peu par  une approche du mouvement dans un esprit créatif et artistique. L’Aventure propose dans ce sens des projets d’éducation artistique. A partir de l’album jeunesse, Le petit chaperon qui n’était pas rouge, une lecture chorégraphique a permis à trois classes de CE2 de l’école primaire Nelson Mandela de Bethoncourt (Doubs) de débusquer différentes natures chorégraphiques porteurs de sens pour permettre à l’enfant d’entrer dans l’imaginaire et l’univers singulier de celui-ci. L’artiste et l’enseignant ont extrait ensemble des moments d’explorations dansées pour mettre en avant les trouvailles de chaque enfant afin de créer des motifs chorégraphiques présentés ensuite aux parents et autres classes pour l’aboutissement de ce projet.


> Conférence - Et si on allait au boulot en vélo ? (mars 2018)
Guillaume Dopus - vélo bleu comme une orangeAnimée par Maxime, cette table ronde a été organisée à Montbéliard par  l’association Vélo Cité pour donner à voir l’intérêt de l’usage quotidien du vélo pour la santé, l’écologie, l’économie et le bien-être, à travers les apports de deux usagers « experts » de la petite reine et la présentation de l’état des lieux et des perspectives concernant les aménagements cyclables  par un élu du Pays de Montbéliard. Le témoignage d'un participant du challenge "et si on allait au boulot à vélo" 2017 a permis de voir qu'en matière de déplacement doux, le changement de comportement, c'est possible !


> Education artistique - La relation danse et arts plastiques (Bart - janvier - mars 2018)
Guillaume Dopus - le sens du spectacleAteliers de lecture d’images, puis de danse. Des élèves de CE2-CM1 de l’école primaire Jules Ferry de Bart (25) ont exploré des peintures et sculptures de danse réalisées par des artistes peintres, sculpteurs et photographes au fil des époques pour en questionner les formes, (lignes courbes, angulaires, points d’appuis, tensions, limites, contours, formats...) et les espaces (verticalité, volumes, formes ouvertes ou fermées, le vide, le plein, les orientations, les niveaux, les dimensions...). Ils ont ensuite travaillé à la transposition des œuvres dans le corps pour créer un  moment chorégraphique présenté à la salle de la Mairie de Béthoncourt, aux élèves et familles à l’issue des séances de travail.


> Soirée - immersion artistique inter-promotions de Trajectoire Formation à l'Ecole d'Art Jacquot (Belfort - mars 2018)
Guillaume Dopus - pupitres en sérieDans sa volonté de favoriser les échanges entre stagiaires, Trajectoire Formation organise régulièrement des soirées inter-promotions. Nous en avions déjà animé une en mars 2017 associant plaisirs culinaires et lecture. Celle de 2018 "imposait" à chaque stagiaire - ils ne le savaient pas à l'avance - de vivre deux expériences d'atelier artistique (danse, modelage, musique, lecture, dessin, chant) pour débattre ensuite des liens avec les métiers de l'animation : que peut apporter l'art à l'animation ? à quoi cela peut-il "servir" que de vivre une expérience artistique ? en tant qu'animateur, faut-il s'y connaître pour organiser de type d'événement ? quel intérêt de faire vivre des expériences inconfortables ? Rencontre de deux univers, confrontation de représentations, croisements de manières de faire.


> Exposition - valorisation du projet culturel de territoire "Le retour du peuple d'Arbos (Giromagny - mars 2018)
Guillaume Dopus - lumineuse troupeLe Centre socioculturel la Haute Savoureuse s'était fortement impliqué dans le projet culturel de territoire porté par le Théâtre du Pilier (2013-2015). Les participants de l'atelier photo, animé par Guillaume Dopus, avaient capté plusieurs moments clefs de ce projet (confection des costumes et des décors, répétitions, représentations). A l'occasion de l'ouverture de la nouvelle structure intercommunale, une exposition a permis d'investir les lieux et de valoriser les clichés des apprentis photographes.


> Education artistique - Bal en Liance (Mulhouse - février / mai 2018)
Marie pierre Jaux - Bal de LianceLes Bals en Liance, inspirés des Bals modernes, s’affirment comme des moments de cérémonies joyeuses, durant lesquels plusieurs classes se rencontre pour danser à la faveur d’un parcours en amont qui aura constituer une culture commune au sein de chaque école. Pour ce projet qui revendique une éducation artistique d’apprentissage du sensible et de des fondamentaux de la danse, les élèves expérimentent des petits protocoles (poids/énergie, espace, rythme, relation à l’autre) avec un artiste chorégraphique sur une quinzaine d’heures d’ateliers afin de mettre en œuvre une conscience du geste créateur chez l’enfant. Le Bal qui s’est déroulé à La Filature de Mulhouse a permis à chaque classe de proposer sa danse et de l’apprendre aux autres. L’Aventure a été choisie par les Ballets du Rhin, en partenariat avec l’OCCE et le réseau Canopé, au côté de six autres artistes chorégraphiques pour guider et conduire parmi les sept établissements scolaires concernés, une classe de troisième du collège François Villon de Mulhouse.


> Atelier - création de marionnettes en famille (Giromagny - février 2018)
Guillaume Dopus  - marionnettes sans prise de têteFormule expérimentale de création de marionnettes en famille, un dimanche matin... Pour renouveler son offre d'activités communes parents-enfants, le Centre socioculturel la Haute Savoureuse a fait appel à la marionnettiste Sophie Matel qui intervenait pour le Théâtre du Pilier. A partir de papier kraft, chacun a pu confectionner sa marionnette, lui donner corps, lui donner vie, pour ensuite s'essayer à la manipuler et la mettre en scène. La matinée s'est conclu par de petites saynètes improvisées, puis un échange avec parents et enfants sur les suites possibles à partir de ce qu'ils avaient vécu. L'Aventure peut aussi aider à expérimenter, essayer, tâtonner, renouveler ses pratiques.


> Accompagnement - mise en place d'une instance communale représentative des séniors (Mulhouse - 2018)
Guillaume Dopus - le pouvoir des gommettesL'Aventure a accompagné la mise en place d'une nouvelle une instance représentative et participatives de séniors à Mulhouse. L'enjeu était que les 70 personnes volontaires tirées au sort sur les listes électorales fassent connaissent, échanges sur leurs motivations à participer et s'entendent sur des thématiques prioritaires à aborder. Nous avons animé "4 temps fondateurs" dans ce sens au début de l'année 2018. De ces premières rencontres, un groupe d'animateurs se sont portés volontaires pour animer des commissions thématiques. Nous les avons formés aux b-a-ba de l'animation de groupe afin qu'ils puissent se lancer dans l'aventure. A suivre... Lire un article de M+ sur le lancement de cette instance


> Formation - Vous avez dit participation ? Empowerment et développement social local (décembre 2017 / juillet 2018)
Guillaume Dopus - maison communeDans le cadre des formations DEJEPS et DESJEPS proposées par Trajectoire Formation, L’Aventure a été sollicitée pour évoquer les représentations, les réalités, les enjeux et les méthodes possibles pour « faire projet » dans les territoires et contribuer au développement du pouvoir d’agir de ses habitants. Il y est question de participation, d'organisation communautaire, des origines et de l'évolution du développement local : des concepts qui prennent sens en les reliant aux expériences vécues par les stagiaires.


> Formation - sensibilisation aux discriminations (Autun / Besançon - décembre 2017 / juin 2018)
Guillaume Dopus - affinitésIntervention à la demande de Profession Sport & Loisirs à destination d'adultes-relais. Le manque d'une culture partagée sur les discriminations empêche que des structures s'en emparent pour un faire un axe fort de leur projet. Elles sont pourtant une réalité que les adultes-relais appréhendent dans leur activité quotidienne. L'objet de cette formation se limitait à une première sensibilisation (être capable, dans une situation donnée, de caractériser une discrimination ; faire de la pédagogie en direction de publics potentiellement victimes). Pour aller plus loin, d'autres formes d'intervention seraient nécessaire : appui à un territoire pour travailler avec l'ensemble des acteurs ; déclinaison dans un projet associatif d'un axe "lutte contre les discriminations". Le combat continue.


> Atelier - la médiation artistique (Mulhouse - décembre 2017)
Guillaume Dopus - minutie manuelleAu-delà de l'accompagnement individuel, les travailleurs sociaux développent des actions collectives, notamment artistiques qui peuvent être de véritable espaces de socialisation, de participation, d'éveil eu sens critique et d'émancipation. Nous sommes intervenus à l'Institut Supérieur Social de Mulhouse auprès des étudiants en troisième année de formation d'éducation spécialisé et d'assistant de service social pour échanger avec eux sur les enjeux et modalités possibles de la médiation artistique. A partir d'un exemple qui leur a été présenté, invitation leur a été faite pour imaginer des actions de médiation impliquant d'autres disciplines artistiques et d'autres publics, au regard notamment de leurs contextes de stage. A Mulhouse, plusieurs associations - comme l'ALSA ou Le Lieu - œuvre depuis déjà plusieurs années à croiser social et culture.


> Atelier - Désintoxication de la langue de bois (Mulhouse - octobre 2017 / Montbéliard - novembre 2017)
Guillaume Dopus - don des corpsInspiré par Franck Lepage et la Scop Le Pavé, cet atelier vise à prendre conscience des jargons propres à chaque milieu professionnel : ces « prêts à penser » qui nous enferment dans des discours, ces mots qui ne disent pas la réalité vécue. Notre proposition assurément ludique et volontiers jouissive fleurte avec les univers de Georges Perec et Raymond Devos.


> Atelier - posture, place et positionnement professionnels (Montbéliard - novembre 2017)
Guillaume Dopus - ombres portéesA la demande de Trajectoire Formation, Guillaume a imaginé un atelier à destination de futurs directeurs de structures en formation DESJEPS. Etrange paradoxe : le terme de « posture », utilisé à tort et à travers, souvent et justement pour ne pas avoir à dire ce qu'on fait, comment on le fait et pouquoi on le fait... Car ceux qui ont travaillé leur posture emploient rarement le terme, ils l'incarnent. Cet atelier, construit comme une suite de séquences « poil à gratter » visait à construire une définition partagée des termes pour aider chacun à cheminer dans sa posture, sa place et son positionnement professionnels.


> Atelier - Travailler en collectif (Mulhouse / Dijon / Belfort - automne 2017)
Guillaume Dopus - agrafesNous avons animé plusieurs ateliers à destination d'étudiants en formation initiale en travail social ou en animation afin de les sensibiliser aux dynamiques collectives. Nous avons systématiquement fait « le pari de l'expérience » : leur faire vivre une expérience suffisamment forte, originale ou marquante pour qu'ils puissent en tirer eux-mêmes les enseignements. Nous avons été surpris du peu de références ou d'habitudes de ces jeunes adultes à travailler sous la forme d'ateliers, et encore moins à faire « un pas de côté » pour réfléchir à ce qu'ils venaient de vivre. Cela nous renforce dans les partis pris pédagogiques que nous défendons.


> Formation - Les fondamentaux de la méthodologie de projet (Mulhouse - décembre 2017 / juin 2018)
Guillaume Dopus - tout de boisUne multitude d'intervenants sociaux ou éducatifs sont aujourd'hui amenés à élaborer, piloter ou coordonner des projets. C'est notamment le cas des professionnels œuvrant pour des actions de soutien à la parentalité financées par la CAF (assistantes sociales scolaires, référents familles, animateurs). Cette formation avait pour objectif de les aider à mesurer l'ambition d'un projet (qui se distingue d'une action ou d'un programme), à prendre conscience de la dimension collective et à se sentir plus à l'aise avec la posture de pilote ou d'animateur.


> Atelier - pratique & médiation artistique (Montbéliard - octobre / juin 2018)
Marie pierre Jaux - galerie de la ruePoursuite, cette année encore, de cet atelier avec la promotion de stagiaires BPJEPS Loisirs tout public de Trajectoire Formation. Ce travail à pour objectif de « savoir être » dans une activité collective et professionnelle, de travailler sa posture face à une équipe, de trouver d’autres moyens de communication par le travail du corps en mouvement et d’accepter l’autre dans sa différence. Ces séances sont aussi orientées vers la découverte de l’art de la danse dans sa pratique, dans ce qu’elle peut permettre en terme de créativité mais également dans un esprit d’ouverture culturelle et de connaissance d’un art à travers la médiation artistique.


> Accompagnement - Revisiter la démarche de projet personnalisé en foyer (Cernay - septembre 2017)
Guillaume Dopus - tenir le capDans le secteur médico-social, loi pose l'obligation d'élaborer un projet personnalisé avec les personnes accompagnées. Souvent vécu comme une contrainte ou empoigné comme un protocole à respecter, "le projet" n'a plus de projet que le nom et perd de son sens. Notre intervention avait été demandée par l'équipe de professionnels. Ce fut l'occasion de revisiter les fondamentaux de la démarche projet, affirmer quelques principes forts de l'accompagnement et discuter des arbitrages entre l'expertise professionnelle et l'expression des souhaits de la personne.


> Formation - Orchestre Takajouer (Montbéliard - septembre 2017)
L'Aventure - formation Takajouer
L'orchestre Takajouer est un projet d’éducation musicale populaire qui s’adresse à une centaine d’enfants de différents quartiers prioritaires du Pays de Montbéliard. Sollicitée par Trajectoire Formation, L’Aventure a conduit une action de formation sur six journées auprès des professionnels du champ musical et du champ de l'animation. L’objectif était de construire une approche collective du projet de l’orchestre. Sur un mode participatif et sensible, L’Aventure a imaginé une immersion au cœur de la démarche en alliant pédagogie active et pratique de la danse. La conscience du corps en mouvement a été travaillée comme outil de communication, pour permettre aux personnes impliquées de mieux se connaître, se reconnaître et se différencier ; et ainsi trouver leur juste place dans le projet. La vidéo de restitution de fin de formation


> Accompagnement - Imaginer et animer des cafés citoyens (Les Premiers Sapins - mai / juin 2017)
Un groupe d'habitants et d'élus des Premiers Sapins, commune nouvelle du Doubs créée en 2016, a souhaité organiser des rencontres pour discuter entre concitoyens des 6 villages réunis de l'avenir à construire ensemble. L'Aventure a accompagné le groupe projet pour concevoir l'animation de cette initiative originale. Les cafés-citoyens se dérouleront de juillet à septembre 2017.  Lire l'article de presse sur les cafés citoyens


>
Communication - Forum international de l'Economie Social et Solidaire (Marrakech - mai 2017)Le premier Forum international de l'Economie Sociale et Solidaire (ESS) s'est tenu à Marrakech du 22 au 24 mai 2017. Plus de 400 personnes ont assisté à des communications de chercheurs, de doctorants, d'étudiants et d'acteurs de l'ESS de quatre continents. L'ESS, un vieux principe qui fait peau neuve ? Qui représente en tout cas une belle opportunité de repenser les modèles de développement en y intégrant mieux la démocratie et les solidarités. L'Aventure y a fait une communication, animé un atelier et participé aux conclusions du forum. Divers témoignages sonores captés par Radio MNE lors du Forum


>
Atelier - Le corps en mouvement, un autre regard sur l'individu et le groupe (Montbéliard - printemps 2017)
L'Aventure - formation corps en mouvement - BPJEPS
Plusieurs ateliers autour du corps en mouvements et de la danse ont été animés par L’Aventure dans le cadre de la formation BPJEPS Loisirs tous publics, proposée par Trajectoire Formation. Le corps, souvent mis de côté dans la posture professionnelle est pourtant un vecteur pour dynamiser une équipe de travail, favoriser les échanges et la cohésion d’un groupe, stimuler une attitude positive, l’enthousiasme, la créativité et améliorer la communication. Cette démarche entre également en résonance avec le métier de l’animateur professionnel en lui permettant de découvrir un art et ses techniques pédagogiques, d’ouvrir sa curiosité et ses possibilités d’actions auprès des différents publics qu’il rencontre. La danse est un art complet qui peut répondre à de nombreuses problématiques.


>
Soirée - Quelle culture pour notre ville ? (Belfort - mars 2017)quelleculturepournotreville1000pxL'association Belfort 2020 souhaite organiser une série de débats, les plus ouverts et participatifs possibles, afin de stimuler, nourrir et construire une réflexion sur les prochaines échéances municipales de 2020. Le premier de ces débat, intitulé "Quelle culture pour notre ville ?", a réuni plus d'une soixantaine de personnes qui ont échangé autour de la culture sous différents prismes : culture citoyenne / culture politique, culture populaire / culture savante, culture écrite / culture orale / culture des écrans, arts et culture, culture et divertissement, culture d'ici et culture d'ailleurs. L'Aventure a animé cette soirée. Un document trace est en cours d'élaboration. Une nouvelle rencontre sera programmée à la rentrée pour élaborer des propositions d'actions concrètes.


>
Soirée - Lire, écrire, manger (Montbéliard - février 2017)Trajectoire Formation a pour habitude d'organiser une soirée de rentrée qui permet aux stagiaires des différentes promotions en formation de se rencontrer pour partager un moment convivial. Cette année, il s'agissait de stimuler l'imaginaire et les sens au travers d'un moment qui mêlait lecture-musicale, découverte de saveurs à l'aveugle, écriture à plusieurs plumes et lecture-confidence. L'Aventure a relevé le défi d'animer cette soirée qui a rassemblé plus de cent personnes.


>
Atelier - Penser le monde en image(s) (Montbéliard - hiver 2016-2017)
Début de nos ateliers intitulés "Penser le monde en image(s)" auprès 4 formations proposées par Trajectoire Formation (BAPAAT, BPJEPS, DEJEPS, DESJEPS). Dans un monde devenu complexe, les images sont tantôt un miroir tantôt un prisme déformant la réalité. Elles informent autant qu'elles trompent ; elles illustrent autant qu'elles symbolisent ; elles plaisent autant qu'elles choquent. Alors même que leur utilisation massive auraient pu les banaliser, elles conservent leur force. Cet atelier animé par L'Aventure permet de construire une réflexion critique sur la place et la fonction des images dans notre société, mais aussi pour révéler et encourager un plaisir à les utiliser.


>
Accompagnement - Salariés, administrateurs et partenaires d'IDEIS (Grand Charmont - juin 2016)
L'Institut de l'Entreprise et de l'Innovation Sociale du Pays de Montbéliard (IDEIS), association née de la fusion de la Maison de l'Emploi et des Missions locales, souhaitait rassembler administrateurs, salariés et partenaires pour réfléchir aux valeurs qui fondent son identité nouvelle. L'Aventure a animé un groupe d'une soixantaine de personne pendant un après-midi. La réflexion a mêlé mise en mouvement du corps et mise en mouvement de l'esprit, permettant aux participants de confronter leurs points de vue sur les valeurs-socles, au regard de situations concrètes rencontrées (accueil du public, entretien avec un jeune, entretien avec une entreprise, animation collective avec des jeunes, projet partenarial, relations entre collègues).