Bazar de la laïcité


Bazar [ba.zaʁ] 1432
1. Marché public, lieu destiné au commerce.
2. Lieu couvert où sont réunis des marchands tenant boutique.
3. Expression imagée : fourbi, grand désordre.
4. Expression argotique : lycée, lieu où s’assemblent des gens de lettres.

Pourquoi un tel bazar ?
C’est à y perdre son latin (ou son persan ou son arabe) : tout le monde en parle, chacun y met son sens, ses convictions et ses croyances. A tel point que ce mot, laïcité, qui devrait permettre la concorde, alimente plutôt son contraire : la discorde.
Est-il un principe, une valeur, une notion, un cadre juridique ? Certains le voient comme un rempart contre l’obscurantisme, d’autres comme un moyen de limiter le regain du religieux, certains comme le garant de leur liberté de conscience, de pratiques et de comportements, d’autres encore comme la sacralisation d’un droit à la différence.
Dans la confusion générale, le commentaire des uns provoque la réaction des autres, l’intransigeance engendre la crispation. C’est un brouhaha permanent dans lequel plus grand monde ne s’y retrouve.

En partenariat avec Trajectoire Formation, nous avons construit un cycle permettant :
- d'éclaircir ce mouvement de fond qui touche notre société,
- de comprendre comment les rapports entre individus et groupes se structurent autour des questions de croyances,
- de repérer les différents courants idéologiques et philosophiques qui questionnent la laïcité,
- de s'exercer à animer des débats autour du religieux et des croyances.

Vous souhaitez une dynamique de ce type ? Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

> en savoir plus sur le cycle Bazar de la laïcité

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir